S’entraîner comme Sep Vanmarcke

Lundi 19 février 2018 — « Better your best », c’est plus facile à dire qu’à faire, surtout en ces jours sombres et froids. Nous avons demandé conseil au cycliste belge Sep Vanmarcke, qui s’entraîne depuis des années à l’aide de matériel Garmin. Il n’y a donc personne de mieux placé que lui pour vous aider à vous surpasser d’entraînement en entraînement. 

Sep, comment parvenez-vous à toujours améliorer vos performances ?

Sep Vanmarcke : Tout d’abord, il faut faire en sorte d’avoir une bonne condition physique. En hiver, combinez des sports d’endurance avec le vélo dans toutes ses disciplines, tels que le cyclocross ou le VTT. Au fur et à mesure que la saison approche, vous pouvez laisser tomber ces autres sports et intensifiez et prolongez vos sessions à vélo. Pour perfectionner votre entrainement, veillez à inclure de temps à autre des sessions de sprint, ou un entrainement en montagne, pour améliorer vos talents de grimpeur. L’explosivité s’entraîne en accélérant après chaque virage ou en faisant un bon sprint au pied ou au sommet d’une colline. Un bon programme d’entraînement doit combiner tous ces éléments.

Quelle est l’importance d’un tel programme d’entraînement ?

Sep Vanmarcke : Un bon planning et un programme sur mesure, c’est déjà la moitié du travail effectué. Votre programme vous dira non seulement quand vous devez vous entraîner activement, mais également quand il faut prendre du repos. Ce qui est tout aussi important.

L’appli TrainingPeaks Connect IQ permet de transférer vos entraînements quotidiens sur l’Edge 1030. L’application vous guide tout au long de votre entraînement et vous indique vos objectifs d'intensité ainsi que la durée de vos intervalles. Une fois votre entraînement terminé, vous pouvez analyser toutes les données et mesurer vos progrès.

Quelles données utilisez-vous pour évaluer vos performances ?

Sep Vanmarcke : Les chiffres sont devenus très importants dans le cyclisme ces dernières années. Nos performances sont analysées de A à Z : votre puissance, la durée de l’entraînement, vos sprints... Pendant l’entraînement, l’élément le plus important est la puissance en watts, qui reste généralement constante.

Tout le monde ne trouve pas la motivation de s’entraîner en hiver, quels sont vos conseils ?

Sep Vanmarcke : Bien entendu, nos entraînements ne s’arrêtent jamais, mais en hiver, nous nous concentrons surtout sur le développement de l’endurance. Nous commençons par un entraînement court et nous prolongeons la durée de semaine en semaine. Pas trop vite, car l’endurance s’entraîne surtout en faisant du vélo tranquillement. Si vous avez du mal à vous motiver, cherchez un camarade d’entraînement pour vous stimuler mutuellement. Ou laissez-vous encourager par d’autres via Strava (une application mobile utilisée pour enregistrer des activités sportives via GPS et connecter les athlètes dans le monde).

Et que faire quand on se lasse des itinéraires connus ?

Sep Vanmarcke : La Belgique offre une foule de possibilités. Pour un trajet plat, je traverse souvent la Wallonie à vélo. La circulation y est plus calme et on peut y admirer la nature. Pour m’entraîner à grimper, je me rends à Malmedy, alors que pour les pavés, la région d’Oudenaarde est bien évidemment idéale. On a l’embarras du choix. Et si vous aimez les surprises, vous pouvez demander à votre GPS de vous sélectionner un itinéraire. L’Edge 1030 est l’appareil idéal à cet égard, grâce au générateur d’itinéraires Trendline.

Vous voyez, qu’il pleuve ou qu’il vente, on peut toujours s’entraîner et faire du vélo. N’oubliez surtout pas d’également jeter un coup d’œil sur la gamme de GPS et d’accessoires de vélo de Garmin

Edge1030
Edge1030
Edge1030
Edge1030
Edge1030
Edge1030
Edge1030
Edge1030
Edge1030
Edge1030
Edge1030
Edge1030
Edge1030
Edge1030
Edge1030
Edge1030
Edge1030
Edge1030
Edge1030
Edge1030