Paré(e) au départ des 20 km de Bruxelles ? Astuce #3 : la posture et la foulée

Paré(e) au départ des 20 km de Bruxelles ? Astuce #3 : la posture et la foulée

« Comment j’ai réussi les 20 Km de Bruxelles »

Vendredi 12 mai 2017 — On l’a vu, courir c’est réapprendre ses automatismes : respirer, accorder sa respiration à sa marche, connaître ses limites,... La running coach Hélène Allard, en collaboration avec Garmin, vous propose une troisième étape indispensable : gérer sa posture et sa foulée. Pas seulement pour courir avec style, mais surtout pour préserver votre dos et vos genoux et gagner en énergie, donc en performance.

 3e étape : LA POSTURE ET LA FOULEE

Avez-vous conscience de votre posture ?

Comme la tour de Pise, nous sommes légèrement inclinés vers l’avant. Les bras nous donnent l’équilibre, et restent en mouvement en se synchronisant naturellement avec la jambe opposée. C’est ce qui nous permet de nous propulser vers l’avant. La foulée favorise cette dynamique.

 Pour de nombreuses raisons très personnelles, nous perdons contact avec cette posture naturelle, marchons avec le dos voûté, les genoux rentrés,…

La bonne nouvelle ? On peut réapprendre la posture et la foulée adéquate. Une belle manière d’appréhender le monde différemment, la tête haute, et de reprendre le contrôle sur sa vie, à commencer par celui de sa course. En gérant sa posture et sa foulée, la propulsion avant qui nous est propre revient naturellement, avec un gain d’énergie étonnant.

La posture : où mettre mes bras ?

Maintenez vos bras en angle droit avec votre haut du corps légèrement incliné vers l’avant. Une posture peu intuitive au départ, qui deviendra naturelle au fur et à mesure des entraînements et, du renforcement musculaire qui ne manquera pas de les accompagner.

Pour faire cet exercice, restez bien relâché, mais aussi bien gainé pour éviter que le haut du corps ne parte dans tous les sens et gardez la tête haute : regardez droit devant vous à une distance de 15 à 20 m, en redressant le buste et en abaissant les épaule. Cela permet également d'ouvrir davantage sa cage thoracique, donc de mieux respirer.

La foulée :  comment positionner mes pieds ?

Lors de la marche, nous déposons d'abord les talons et déroulons ensuite les pieds jusqu'à la pointe des orteils. Cette démarche vient naturellement. Pour un débutant, il s'agit d'une foulée intéressante, mais un coureur averti atterrit mieux sur l'avant du pied. Au début, vous vous sentirez mal à l'aise et pourriez même ressentir, dans certains cas, des douleurs musculaires. Allez-y en douceur et surtout ne forcez pas ! Une fois que vous y êtes habitué, ce mouvement diminue les blessures et vous propulse en avant, ce qui améliore vos performances.

Quel que soit votre choix, évitez absolument les pieds à plat qui empêchent d’amortir les chocs.

La Forerunner 935 de Garmin vous permet de mesurer votre temps de contact au sol. Pourquoi est-ce si important ? Meb Keflezighi, un athlète américain spécialiste des longues distances, vous l'explique dans la vidéo suivante.

Courez de tout votre cœur

En tant que partenaire sportif par excellence, le pas a vite été franchi pour Garmin de faire rimer sport et solidarité en faisant battre des cœurs pour d’autres.

Aussi simple que poétique, son opération #heartbeat20k, invite les coureurs à courir avec des cœurs Garmin à apposer en fin de course sur le Wall of Hearts au profit d’associations qui œuvrent pour des enfants souffrant de maladies cardiaques. Chaque cœur collé au mur représente un don de 50 cents. Après le succès de l’an dernier, Garmin entend cette fois parvenir à en récolter 25 000. http://fr.heartbeat20k.be/

Hélène Allard, coach sportive spécialisée dans la course à pied, est disponible pour interview ou pour un coaching personnalisé ou collectif

Meb Keflezighi on ground contact time

Forerunner 935
Forerunner 935